Journées de l’archéologie

Les 6,7 et 8 juin seront les journées nationales de l’archéologie. Organisées par le Ministère de la Culture et l’Inrap.
Dans toutes la france des visites insolites et des animations sont proposées aux amateurs de Patrimoine.
Faites votre programme sur http://journees-archeologie.fr
La page Facebook des journées de l’archéologie http://facebook.com/journeesarcheologie

Non loin de nous, nous vous proposons de visiter le musée Joseph-Denais de Beaufort-en-Vallée. Il est un très bon exemple de ce qu’était un cabinet de curiosité au XIXÈME siècle.
Le lieu a entièrement été rénové en 2011 et vous y découvrirez un univers tout a fait captivant

Plus d’informations sur ce musée sur le site internet http://www.damm49.fr/musee-joseph-denais-beaufort.html
Et sur le site de
l’office de Tourisme

20140605-144314-52994054.jpg

Expo : ENTREZ DANS L’ARÈNE ! THÉÂTRE ET AMPHITHÉÂTRES DE L’ANJOU ROMAIN

Dès aujourd’hui courrez découvrir la nouvelle exposition du Musée des Beaux-Arts d’Angers.
Elle sera présentée du 11 avril au 21 septembre 2014

Il existe quatre principaux types d’édifices de spectacle dans le monde antique : théâtre, odéon, amphithéâtre et cirque. L’Anjou romain compte trois de ces édifices : un théâtre et deux amphithéâtres. Leur plan et leur fonction sont rapidement évoqués en introduction. On doit en revanche exclure les « arènes de Doué-la-Fontaine » qui sont une création médiévale mais considéré comme antique du XVIe au XIXe siècle. Le théâtre des Châtelliers à Sainte-Gemmes-sur-Loire près d’Angers est sans doute l’édifice le moins connu malgré un récent diagnostic archéologique. L’amphithéâtre d’Angers dit de Grohan était localisé entre la rue des Arènes et la rue Hanneloup. Il est resté debout jusqu’au XVIIe siècle et a été très souvent cité et même représenté. Le premier relevé archéologique réalisé à Angers a été dressé sur ce site par Claude Ménard en 1637. A Gennes-sur-Loire, l’édifice mixte de type gallo-romain, à la fois théâtre et amphithéâtre, est encore partiellement visible. Il a été l’objet de fouilles archéologiques dans les années 1990 et d’un récent mémoire de master à l’université de Nantes. Iconographie ancienne, photographies, monnaies, objets métalliques et fragments architecturaux permettront une évocation de ces plus importants édifices du monde romain
Plus d’informations sur le site du musée

<20140410-235221.jpg

<20140411-001412.jpg